Un été

Grass and beez

“L’été est une saison qui a un goût de passé ; qu’on peut comprendre comme le verbe “être” à l’imparfait.

Pourtant, c’était parfait, ou presque.
Son été est un temps suspendu pendant lequel elle sent se profiler au présent et au futur de nouvelles épreuves : le corps et le mental résistent solidement, mais quelle tristesse ! Le premier répond par la discipline quand l’autre s’embrouille la plupart du temps en dehors des moments où l’esprit s’évade.

Les yeux mouillés dans l’absence estivale et la multitude des déceptions, les traits se tirent, l’âge avance mais ne recule pas. La vue troublée de près comme de loin, devant les mêmes interrogations, répétitives, elle voit le regard vers le futur et l’écrira un autre été ; mais pas encore celui-là. A cet instant précis, elle conjuguera l’été au présent.”
Août 2016 ©