La place de l’automne

Fall falling

L’automne est une jolie saison, le sait-on ?
Entre le printemps et l’hiver, elle hésite. Inévitablement, elle se rallie à faire raccourcir les jours car l’hiver l’attend à bras ouverts. Pour autant, l’automne garde de temps en temps une pensée pour le printemps qui le laisse partir. C’était bien, doux.

Le printemps et l’automne ne mesurent l’intensité de leurs retrouvailles annuelles qu’au moment de se dire au revoir. A moins que tout soit détraqué, à nouveau cette année, et que l’été s’en mêle en faisant son apparition trop ensoleillée pour brouiller les pistes.

Toujours est-il que l’automne a sa place quelque part au milieu d’une route. Endroit insoupçonné, c’est ici qu’il y est installé toute l’année. Il délimite deux voies sans savoir laquelle prendre ; imprimé sur le sol il reste là, jusqu’à ce qu’un jour on modifie le tracé. C’est alors ailleurs qu’il faudra le chercher.”
2014 ©